fbpx

 

Voilà maintenant 3 mois que j’ai entamé la préparation mentale de mon prochain objectif à savoir les 24 heures de Brive qui se dérouleront les 14 et 15 mai prochain. J’ai choisi de travailler avec Jonathan, car son approche via la structure Mental Sport et l’hypnose Ericksonienne me paraissaient très attrayantes et surtout très bien adaptées à mon souhait.

Nous avons commencé à aborder pas mal de sujets notamment la « routine de performance » que je mets en place progressivement à l’entraînement. Mon entraineur, Benoit Exbrayat du CMI Tullins (http://cmi-tullins.athle.com/ ), me propose actuellement un entrainement croisé vélo – course à pieds et je vous propose ici de comparer trois séances identiques pratiquées sur vélo en home- trainer.

2015-02-07 19.19.42

La séance type est la suivante :

  • 20 minutes d’échauffement entre 100 et 115 pulsations par minutes
  • Puis 12 fois : intervalle de 1 minute / récupération 30 secondes

La première séance présentée a été réalisée le 29 janvier sans mise en place d’autohypnose. Et les deux suivantes (7 et 17 février) ont été réalisées avec un travail d’autohypnose systématique pendant les 30 secondes de récupération. L’autohypnose a été travaillée auparavant au cours de deux séances en novembre et en janvier avec Jonathan.

Le but étant de contrôler d’une part la vitesse de descente des pulsations cardiaques et de limiter (à effort constant) la vitesse de montée des pulsations pendant l’intervalle suivant.

Au regard des courbes de la fréquence cardiaque en fonction du temps, nous avons pu en tirer les valeurs suivantes reportées sur le tableau ci-dessous.

Date des séances Moyenne des variations de la fréquence cardiaque (en nb de pulsations par minute). L’écart type est indiqué entre les parenthèses.
Diminution pendant les 30 secondes de récupération

(écart-type)

Augmentation pendant 1 minute d’intervalle (écart-type)
Séance 1

(sans autohypnose)

29/01 21,5 (6,5) 14,5 (5)
Séance 2

(Avec autohypnose)

07/02 24,5 (4) 16 (3,5)
Séance 3

(Avec autohypnose)

17/02 24,5 (3,5) 14,5 (3)

 

Le bilan est très satisfaisant car d’une part la mise en place de l’autohypnose pendant les 30 secondes de récupération a permis :

  • d’augmenter très sensiblement la vitesse de diminution de la fréquence cardiaque (+14% environ)
  • d’avoir un comportement cardiaque plus reproductible (diminution des écarts types de la séance 1 à la séance 2 puis de la séance 2 à la séance 3). Ce qui est également directement visible sur l’aspect qualitatif des 3 courbes.

D’un point de vue plus personnel maintenant, la mise en place d’une phase d’autohypnose pendant les récupérations de 30 secondes est agréable puisqu’elle permet de faire le vide et «d’oublier » l’intervalle précédent afin de mieux repartir pour l’intervalle de 1 minute à venir. Le fait que cela se traduise aussi par la possibilité de contrôler les pulsations cardiaques est également un avantage indéniable.

C’est pourquoi je vais continuer à utiliser et à développer cette technique d’abord en home traîner puis la transférer progressivement sur les séances d’intervalle en course à pieds. Et bien sûr, j’ai vraiment hâte d’effectuer mes premières sorties longues et compétitions de l’année pour continuer à valider cette expérience !

Retrouvez plus d’infos sur https://sites.google.com/site/smagtrail/

Arnaud Mantoux