fbpx

Le temps pour l’entraînement physique dans une journée est parfois court, surtout en semaine. L’idée d’avoir une routine d’entraînement physique en semaine semble intéressante pour pouvoir profiter de votre activité le week-end par exemple. Mais il n’est pas simple de rester motivé dans la durée. Encore moins de sortir du lit, pour se mettre à faire un training ? Et de nombreuses personnes se demandent « comment faire pour se motiver le matin »? Voici cinq astuces pour vous faciliter la tâche.

            1.  Ça se prépare !

Eh oui ! Tout simplement ! Avez-vous remarqué que le réveil est un moment où nous fonctionnons en automatique ? Ce sont souvent les mêmes gestes qui reviennent ?

Combien de temps cela vous prend-il le matin de préparer votre petit déj’ ? (Cafetière, le bol…) Et bien, ce temps-là, prenez-le le soir. La simple idée que tout est déjà prêt peut déjà vous rendre le réveil plus aisé.

Profitez en aussi pour préparer votre matériel (haltères, cordes à sauter, tapis d’abdos…) et votre espace de training la veille. L’idée est que vous n’ayez plus qu’à rendre le passage à votre training comme faisant partie de votre routine matinale. Les trois minutes de préparation du petit déjeuner que vous gagnez le matin deviennent disponibles pour votre entraînement.

            2.  Le plaisir

Une base. Certes, nous savons qu’il faut se faire plaisir pour rester motivé. Mais trouver du plaisir à 7h du matin pour mettre les mains au sol et faire des pompes n’est pas tous les jours facile. Et pourtant, il est important de trouver des sources de plaisir AVANT de passer à l’action, car ça va vous permettre d’être régulier. Plusieurs possibilités :

  • Imaginez ce que cette motivation va vous permettre. Dans votre sport, mais aussi comme sensation dans votre corps après l’effort. Un petit exercice? Fermez les yeux quelques instants, et imaginez une grande image claire de toutes les conséquences positives de cet entrainement, de ce que ça vous apporte, ce que cela vous permet de manière réaliste. Grossissez l’image comme si vous faisiez un zoom. Mettez-la devant vous. Ressentez ce que ça fait, et quand c’est vraiment attirant, ouvrez les yeux, et c’est parti. Refaites ça dès le réveil suivant, jusqu’au moment où vous aurez cette image-là, derrière vos paupières clauses dès que votre réveil retentit.

 

  • Pensez à ce qu’il y a autour et que vous pouvez intégrer à votre training. Ce moment est à vous. Il peut vous permettre d’écouter le genre de musique que vous gardez pour vous (vous savez, le genre de playlist qu’on n’assume pas tout à fait et qui permet de se booster ; ) C’est un excellent repère pour s’entraîner. Par exemple, quatre chansons pour quatre exos différents. Simple ? Oui, mais il faut que ça vous fasse plaisir.

            3.  Ecoutez-vous!

Faites attention à vous. Ça ne sert à rien de se forcer à faire un training. Si vous n’avez pas la forme, si vous êtes malade, ou que vous avez eu une soirée arrosée la veille… prenez le temps de vous entraîner plus tard dans la journée ou le lendemain. L’énergie que vous allez conserver en reportant la session va vous permettre de récupérer plus vite donc de vous entraîner plus vite. Soyez flexible! Si un matin, vous avez plus envie de commencer par une tasse de boisson chaude… faites-le. Vous ne devez pas ressentir une sorte de conflit intérieur genre : « J’ai envie d’un café… NON ! Training d’abord… NON ! Un café d’abord… » Ce genre de dialogue interne, nous le connaissons tous et il n’a rien de constructif dans la durée.

           4.  A votre rythme.

On ne le répètera jamais assez. Ça ne sert à rien de forcer pendant une heure, un jour, et ne rien faire après pendant une semaine. Il est préférable de diviser en temps et en exos. Quand vous vous levez pour faire dix minutes de sport, c’est plus encourageant que si vous vous dites, « au moment où je pose le pied par terre, j’en ai pour une heure »… En plus, si vous en faites déjà dix régulièrement, vous pourrez facilement passer à onze ; )

Diviser, c’est aussi varier les exos pendant la semaine. Par exemple, un jour tractions, pompes et gainage des quadri en chaise. Le lendemain, abdos, flexion/extension, et gainage faciale. Vous êtes libre dans votre nouvelle routine.

Lisez aussi http://mental-sport.com/5-raisons-de-bien-dormir-pour-progresser-en-sport/

            5.  Rien qu’à vous !

Dans une journée, combien de temps avez-vous vraiment pour vous ? Parfois, certaines personnes me répondent en minutes à cette question. Et bien ce temps là, il est pour vous, rien qu’à vous. C’est votre moment pour votre corps, votre esprit, votre plaisir, votre musique, votre espace et votre routine. Du temps pour soi, c’est une denrée malheureusement rare. Je mets volontairement l’accent dessus parce que certains font leur training pour les autres (faire comme les collègues, faire comme le coach dit…). Notre mental, c’est comme un enfant à qui on dirait « Range ta chambre pour papa », on sent bien que c’est moins efficace que « Range ta chambre pour que tu aies l’espace de jouer après ».

Et vous, qu’y gagnez-vous ? Pour qui vous entraînez-vous?

 

Le réveil d’une journée entière.

On sait aujourd’hui que nos ressentis jouent sur nos pensées, et inversement. Vous aurez alors la satisfaction de commencer votre journée avec plus d’élan et d’entrain. Parce que votre corps tout entier sera réveillé et dispo, votre mental le sera également, prêt à continuer de passer à l’action durant le reste de la journée.

 

Prêt?!